La Forêt des brumes

L’est de Wonderful World accueille la Forêt des brumes

De toutes les régions de Wonderful World, la Forêt, dans son essence, est la plus proche de l’Océan. Ici, les vagues sont d’herbes, de fleurs et d’arbres. Les flots, les courants et les remous de la végétation sont certes plus lents que ceux de l’eau.

Mais tout aussi vivants, insondables et puissants.

Des champs de coquelicots et de jonquilles, des prairies nourries de soleil et de pluie d’altitude, des vallons dévorés par les racines de chênes géants, des châteaux de souche, des cités canopéennes… Les ramifications brumeuses de la grande Forêt abritent aussi des cités humaines, des royaumes belliqueux, des lacs et des montagnes oubliées.

Les peuples sylvestres ne s’intéressent pas vraiment à l’avenir. Ils sont dans le présent des saisons du végétal, dans la célébration de l’instant, ou parfois, des histoires passées.

Le rythme lent de la vie des arbres ne trompera personne… la magie qui règne dans l’ombre de leur branche est ancienne, remonte aussi loin que la naissance même de Wonderful World. Si certains peuples humains parmi les plus tragico-héroïco-romantiques peuvent s’imaginer dominer leurs semblables, la plus grande partie de la faune et de la flore de la Forêt reste hors de portée de leur compréhension ; des êtres et des esprits, cousins de ceux de l’Océan Sauvage, vivent dans la brume née des feuilles  et n’ont rien à envier à leur majesté et à la terreur que ceux-ci inspirent.

Tel le Château des 100000 Pièces, un esprit-lieu que les Voyageurs ne visitent qu’en rêve, à moins d’avoir tout quitté, tout traversé.
Tout commence, tout finit dans la Grande Forêt ou Forêt des Brumes. On peut la visiter, la traverser. Y demeurer, seulement si Elle le désire. C’est sa grande différence avec l’Océan : Elle est en pleine conscience, là où Lui ne s’est pas encore découvert.

 

Le registre de la Forêt, les créations qu’elle accueille, c’est la nature et le merveilleux. Vos créations peuvent être ancrés dans le passé, ou le futur. Mais c’est bien l’esprit d’une forêt et ce qu’elle inspire qui doit conduire votre création à exister ici. Si tous les genres littéraires peuvent vivre dans la Forêt, la fantasy médiévale, le conte de fée y trouveront un bon refuge.

 

 

Ces registres sont bien entendu partagés par l’Océan sauvage, voire Désert Maître-Mort et pourquoi pas la Cité. A vous de voir dans quel cadre votre oeuvre a le plus de légitimité.